Quelles sont mes aides financières ?

Vous souhaitez résider à votre domicile

Vous pouvez bénéficier de l’appui financier familial & demander l’obligation alimentaire :

  • Si, vous avez plus de 65 ans
  • Et, si vos revenus sont inférieurs à 8.309,27 € si vous êtes seul
  • ET / ou si vos revenus sont inférieurs à 13.765,73 € si vous vivez en couple


> Alors vous êtes est considéré comme « aîné démuni » ; dès lors, vous pouvez solliciter l'obligation alimentaire auprès de vos enfants, gendres & belles-filles

 

Vous pouvez bénéficier de l’A.P.A. (Allocation Personnalisée d'Autonomie) :

Si votre G.I.R. est évalué entre 1 & 4, ET, si : 
  • Vos revenus sont inférieurs à 740 €/mois vous aurez une prise en charge à 100 % du coût de la dépendance
  • Vos revenus sont supérieurs à 740 €/mois et inférieurs à 2.948 €/mois vous aurez une prise en charge pouvant aller jusqu’à 90 % du coût de la dépendance
  • Vos revenus sont supérieurs à 2.948 €/mois vous pourrez bénéficier d’une prise en charge pouvant aller jusqu’à 10 % du coût de la dépendance

Vous pouvez bénéficier des aides à l’hébergement suivantes :

Aide au logement : (A.P.L. & A.L.S.)

  • En fonction de vos ressources, de votre situation familiale, de votre lieu de résidence, de la nature du bien loué, du lieu de résidence et du montant du loyer, vous pourriez bénéficier d’une allocation mensuelle pour le logement pouvant être comprise entre 239 et 399 €.

Aides financières liées à l'adaptation de votre logement

  • Si vous souhaitez rester à votre domicile, vous devrez certainement l'adapter pour le sécuriser mais aussi faire appel à des services, non seulement d'aide à domicile, mais aussi de surveillance. De nombreuses aides existent financées par l'A.P.A., les caisses de retraite, les complémentaires santé, l'A.N.A.H. (Agence Nationale pour l'Habitat), l'Etat et les mairies.
  • Consultez aussi les offres de nos partenaires

Vous pouvez bénéficier des aides fiscales suivantes :

Crédit ou une réduction d’ impôts de 6.000 € maximum majoré sous certaines conditions

Une déduction ou une réduction d’impôts pour les obligés alimentaires


Les obligés alimentaires qui aident:

  • Financièrement ou en les hébergeant, un ascendant ou plusieurs ascendants,
  • En hébergeant des personnes âgées de + de 75 ans, dont les revenus sont inférieurs à 9.600 €/an pour une personne seule ou à 14.904 €/an pour un couple
  • En employant une personne au profit d'un ascendant bénéficiaire de l'A.P.A.                                                                                  peuvent bénéficier d’une déduction d’impôts ou d’une réduction d’impôts, pouvant aller :
    •  Jusqu’au montant de l’aide apportée, non plafonnée,
    •  Ou bien jusqu’à 7.500 €/an